vendredi 18 novembre 2016

15 novembre 2016 au 12 février 2017 : Retraite d'hiver 2016-2017 chez soi grâce au Village des Pruniers

Les Soeurs présentes à la Maison de l'Inspir cet hiver 2016-2017"Chères Amies, chers Amis,

Le temps de la retraite d’hiver est arrivé.

Cette retraite instaurée au temps du Bouddha est avant tout une retraite monastique. Elle correspond à la retraite « varṣaḥ » (en sanskrit) d’une durée de 90 jours pendant laquelle les moines et les moniales du nord de l’Inde se réunissaient en communautés pendant la saison des pluies afin d’approfondir leur pratique et partager le même mode vie. La vie monastique à cette époque étant principalement une vie nomade, le déplacement des disciples du Bouddha devenait donc difficile durant cette saison des pluies ; un autre aspect de cette retraite était la protection à la fois des récoltes dans les champs et de la vie des insectes qui y vivaient en grand nombre contre le piétinement qu’aurait provoqué le passage des disciples du Bouddha.



Au Village des Pruniers, à la Maison de l’Inspir, et dans tous les autres monastères suivant l’enseignement de Thầy, les Frères et les Sœurs monastiques perpétuent cette tradition.

Mais, nous vous invitons à suivre les liens ci-dessous afin d’en apprendre davantage sur le sens de cette retraite d’hiver :

http://villagedespruniers.net/retreats/info/retraite-dhiver-2016-2017-2/

http://dictionnaire.sensagent.leparisien.fr/Vassa/fr-fr/

Aujourd’hui, et cela depuis quelques années déjà, nous avons pensé étendre cette retraite d’hiver aux personnes laïques soit en allant directement vivre cette retraite au Village des Pruniers, jusqu’à 90 jours, ou soit plus simplement en pratiquant cette retraite d’hiver « chez soi ».

La Retraite d’Hiver Chez Soi va nous permette à nous aussi d’approfondir notre pratique de la méditation à l’instar des moines et des moniales. Nous serons amenés à nous fixer certaines limites qui, même si elles ne sont pas géographiques comme pour nos Frères et Sœurs monastiques, vont nous faire prendre conscience de notre vie d’une manière plus intime dans laquelle nous pourrons restreindre certains déplacements non nécessaires, restreindre certaines consommations inutiles pour notre épanouissement, ou être plus attentif à notre corps et à notre activité mentale comme les pensées, les sensations, les perceptions, les formations mentales, la conscience."


Pour lire la suite, cliquez ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire