lundi 16 mai 2016

"Karma et vacuité" par Lama Zopa Rinpoché

Préface

Le karma, ou loi de cause à effet, est l’un des principes les plus fondamentaux de la philosophie bouddhiste. Karma et vacuité approfondit le sujet du karma dans la perspective de la compréhension de la vacuité, cette compréhension essentielle, sous-jacente à toute la théorie et toute la pratique du bouddhisme, que toutes choses, les personnes comme les phénomènes, manquent d'existence inhérente. En d'autres termes, elles n'existent pas comme nous les percevons, solides, absolues et concrètes, existant de leur propre côté, mais sont uniquement désignées, ou dénommées, par l'esprit. La réalisation de la vacuité est la méthode suprême qui coupe nos fantasmagories à la racine - particulièrement celle qui perçoit un « je », ou soi, existant de manière intrinsèque. La réalisation de la vacuité est aussi ce qui va nous mener à l'état pleinement éveillé de la bouddhéité. Le Bouddha a également enseigné que la pratique de la pure moralité est le fondement du développement de la concentration en un point, nécessaire pour atteindre une réalisation directe de la vacuité. Ayant acquis une compréhension parfaite du karma, on aura alors, et alors seulement, le profond souhait de pratiquer vraiment la pure moralité, ce qui conduira le pratiquant aux autres réalisations du chemin.

KARMA ET VACUITE DE LAMA ZOPA RINPOCHE 

Le texte qui suit est une transcription d'une conférence de Lama Zopa Rinpoché à l'Institut Maitreya en Hollande en septembre 1981. Nous allons écouter les instructions du Bouddha, le chemin gradué vers l'éveil. Pour écouter ces conseils, notre motivation ne devrait pas être la recherche du bonheur de cette vie-ci - au minimum notre motivation devrait être débarrassée du souci des choses de ce monde. Nous ne devrions pas non plus chercher le bonheur des vies futures. Nous ne devrions pas davantage être motivés par la recherche de l'état sans souffrance pour nous-mêmes seulement. Notre motivation devrait être bodhicitta. Même si nous n'avons pas la réalisation de la bodhicitta spontanée, sans effort, nous devons au minimum essayer d’engendrer cette motivation. Donc, pensez ainsi : « Je dois obtenir l'éveil afin de libérer tous les êtres sensibles de la souffrance et les mener à l'état de l'esprit omniscient. C'est dans ce but que je vais écouter les enseignements. » Comprendre et protéger le karma Le sujet de notre programme est le karma. Comprendre le karma et le protéger est très important, pour ceux qui commencent à pratiquer le Dharma, pour ceux dont l'esprit a progressé sur le chemin spirituel, et même pour les méditants avancés qui ont de hautes réalisations du Mantra Secret. En fait, le karma est une chose que tous ceux qui désirent le bonheur et rejettent la souffrance doivent comprendre et protéger. Même celui qui n'y croit pas, même celui qui n'a pas foi dans le karma, crée néanmoins continuellement du karma avec son corps, sa parole et son esprit. C'est comme pour quelqu'un qui aurait la tuberculose : même s'il n'y croit pas, ne pas y croire n'arrête pas les saignements. Si c'était juste une question de foi, de croyance, les hôpitaux n'auraient pas lieu d'être. Si votre jambe était coupée, en pensant qu'elle ne l'est pas, elle se reconstituerait. Mais ce n'est pas ainsi que cela se passe. Les choses ne se passent pas de telle sorte que celui qui a la foi a le karma et celui qui n'a pas la foi n'en fait pas l'expérience. Ca ne marche pas comme cela. Si c’était le cas, plus vous comprendriez le Dharma, l'existence, et plus vous souffririez. Moins vous comprendriez et moins vous souffririez. Les animaux auraient donc l'esprit plus paisible que les êtres humains. Mais sur cette planète, les êtres qui ont vraiment l'esprit paisible, qui jouissent du bonheur suprême, sont très rares. Ce sont les quelques personnes qui comprennent et protègent le karma, qui renoncent à la cause de la souffrance et obtiennent la cause du bonheur.


Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire