lundi 18 avril 2016

108 gestes pour améliorer l'environnement par Karmapa Ogyèn Trinlé Dorjé

“Je suis heureux de lancer ce communiqué des 108 CHOSES À FAIRE et j’espère que ce geste auspicieux sera bénéfique à grande échelle pour notre Terre. 
Notre monde fait face à une crise écologique complexe qui nous dépasse et nous affecte tous, et il est difficile de savoir comment réagir et par où commencer.

Un changement d’attitude s’impose à nous et il nous incombe de faire les premiers pas dès maintenant. Les 108 CHOSES À FAIRE offrent un chemin que chacun peut suivre pour marquer la différence.”





Protection de la forêt

Dans le Bouddhisme les arbres sont importants. La mère du Bouddha Shakyamuni s’appuyait sur un arbre au moment de sa naissance, il reçut l’illumination sous un bodhi (ou pipal) et finalement, mourut couché entre
deux salàs. Les forêts du Tibet et de l’Himalaya sont particulièrement magnifiques et abondantes et jouent un rôle vital important pour la planète. Elles fournissent le bois de chauffage et de construction à des millions de
personnes, le fourrage aux animaux, la nourriture et des plantes médicinales. Elles servent de refuge à une vie sauvage étonnante tels que tigres, éléphants, ours, léopards, à de nombreux oiseaux nichant dans les arbres, et à une grande diversité d’amphibiens et insectes…


Protection de l'eau


L’eau est source de vie ; sans elle la survie est impossible. Et pourtant, c’est souvent la ressource que nous considérons comme la plus ordinaire. On la
gaspille dans les régions où elle est la plus abondante, on jette les déchets dans les rivières, on déverse des pesticides, des engrais, des toxiques chimiques dans les ruisseaux et les lacs et les déchets pétroliers se retrouvent sur la terre entière et dans les océans. 2,5 % seulement de toute l’eau de la planète est une eau fraîche potable puisée dans les lacs, les rivières et les
ruisseaux. C’est au Tibet que la plupart des grands fleuves d’Asie, tels que le Brahmapoutre, le Ganges, l’Indus, l’Irrawady, le Mékong, le Salween, le Yangzi et le Fleuve Jaune prennent leur source. Ces fleuves procurent l’eau potable, l’irrigation et la nourriture aux régions qu’ils arrosent.


Protection de la vie sauvage

La vie sauvage comprend tous les animaux, oiseaux, poissons, reptiles et insectes qui vivent seuls dans la nature. Leur diversité est unique et est une composante de la biodiversité de notre planète. Malheureusement, à cause de nos activités, leur nombre décroît de jour en jour et bientôt nous ne retrouverons certains d’entre eux que dans les zoos. Comme nous sommes concernés par le bien-être de nos parents, nous devrions avoir un sentiment similaire pour tout ce qui touche aux espèces sauvages, qui sont des êtres vivants et font partie de notre famille au sens large.
Il existe des millions d’espèces différentes sur Terre (contrairement aux hommes de toutes les races, qui ne représentent qu’une seule espèce). Un grand nombre de ces espèces sont des insectes. Et il est facile de penser
que, parce qu’une espèce est toute petite, elle ne compte pas. Pourtant, chacune de ces espèces a un rôle bien défini dans la nature – même un humble vers de terre s’enfonçant lentement dans la terre, enrichit le sol par
son existence…

1 commentaire: