lundi 7 mars 2016

"Arahattamagga Arahattaphala : La Voie de l’Arahant" par Ajahn Mahā Boowa

Ajahn Mahā Boowa est né à Udon Thani, dans le nord-est de la Thaïlande en 1913. Suivant la coutume, il devint moine dans un monastère local puis il s’engagea dans l’apprentissage de la langue palie et des textes du Canon bouddhique. Il commença également à pratiquer la méditation mais sans les conseils d'un maître qualifié. Puis il rencontra le Vénérable Ajahn Mun et comprit tout de suite qu'il était en présence d'un grand maître qui, de toute évidence, avait pleinement réalisé le Dhamma.

Après avoir achevé le troisième cycle d'étude du Pali, il quitta le monastère où il étudiait pour retrouver Ajahn Mun dans les forêts du nord-est de la Thaïlande. Celui-ci lui demanda aussitôt de mettre de côté toutes ses connaissances fraîchement acquises et de consacrer tous ses efforts à la méditation. C'est ce qu'il fit. Il se retira souvent dans la jungle ou la montagne pour des retraites solitaires mais revenait toujours vers Ajahn Mun pour recevoir ses conseils et ses enseignements. Il passa ainsi sept années auprès du Vénérable Ajahn Mun jusqu'à ce que celui-ci décède.

De nombreux moines rejoignirent ensuite Ajahn Mahā Boowa, attirés par sa vigueur et sa détermination sans concession dans la pratique du Dhamma. Ensemble, ils fondèrent le monastère de Wat Pah Bahn Tad dans une forêt proche de son village natal, ce qui permit à sa mère de venir y vivre en tant que nonne.

Le Vénérable Ajahn Mahā Boowa est célèbre pour la fluidité et la finesse de ses entretiens sur le Dhamma, et pour son approche directe et dynamique de la pratique.


Pour lire le livre, cliquez ici.


Table des matières :
Réapprendre à Méditer
Face à la Douleur
La Méditation sur le Corps
La Méditation sur les Phénomènes Mentaux
L’Eveil au bout de la Voie

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire