lundi 16 novembre 2015

"La loi de causalité" par le Vénérable Thich Huyen-Vi

A. INTRODUCTION

L’univers, les êtres ne peuvent, ne se transforment pas par pur hasard, de façon anarchique, mais selon une loi commune. C’est la loi de la causalité. Cette loi n’a pas été créée par quelqu’un en particulier, mais il s’agit d’une loi naturelle, silencieuse, immuable et omni-puissante.

Le commun des mortels, par manque d’observation précise et judicieuse ne se rend pas compte de l’existence de cette loi. Du fait de cette ignorance, les gens agissent de façon désordonnée, irresponsable, aussi bien vis-à-vis de soi-même que vis-à-vis des autres. Et c’est à cause de cela qu’ils souffrent, qu’ils se débattent dans l’océan de la souffrance, de la passion et de la culpabilité.

Par contre, le Bouddha étant le Parfait Éveillé, a su révélé au monde cette loi de causalité qui régit tous les êtres et les choses dans l’univers. Fort de cette connaissance, le Bouddha a toujours agi de façon clairvoyante et profitable tant pour lui-même que pour les autres.

Bouddhistes que nous sommes, nous devons bien connaître cette loi de causalité - révélée par le Bouddha, pour nous conformer à son exemple dans l’accomplissement de nos actes dans la vie quotidienne, afin de créer un bonheur durable pour nous-mêmes comme pour notre entourage.


B. DÉVELOPPEMENT

I. DÉFINITION
La loi de causalité, c’est la loi de Cause à Effet.
La cause est le germe, le grain. L’effet est le fruit issu de cette graine.
La cause est la force impulsive, l’effet est le résultat issu de cette force.
La cause et l’effet sont deux états consécutifs, étroitement dépendants et complémentaires.
Autrement dit, s’il n’y a pas de cause, il n’y a pas d’effet.
Et s’il n’y a pas d’effet, c’est qu’il n’y a pas eu de cause.

II. LES CARACTÉRISTIQUES DE LA LOI DE CAUSALITÉ
III. QUELQUES ASPECTS DE LA LOI DE CAUSALITÉ DANS LA VIE RÉELLE
IV. LA LOI DE CAUSALITÉ SUR LE PLAN MORAL
V. L’UTILITÉ DE LA CONNAISSANCE ET DE LA PRATIQUE DE LA LOI DE CAUSALITÉ
VI. QUESTIONS A EXPLICITER


C. CONCLUSION

Pour lire tout l'article, cliquez ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire