lundi 20 janvier 2014

Les larmes du bodhisattva : enseignements bouddhistes sur la consommation de chair animale

J'ai lu ce livre et cela a été un choc car il met en pièces tous les pseudo arguments que j'ai entendu chez certains bouddhistes depuis des années.
Depuis je suis végétarienne à 100% alors qu’avant je ne l'étais qu'à 75%.
Je recommande aux bouddhistes et à ceux qui sont sur la voie du végétarisme ces enseignements. Il m'a permis de clarifier ma motivation et de prendre conscience de mes véritables ressentis que je m'empressais de refouler lorsque je mangeais de la viande.

Dans cette oeuvre, qui nous est parvenue en français grâce à Matthieu Ricard, on trouvera la traduction de deux textes de Shabkar Tsogdrouk Rangdrol : d'abord un extrait des « Merveilleux Écrits émanés », une anthologie de citations canoniques et de commentaires tibétains sur les méfaits liés à la consommation de chair animale, puis un essai intitulé « Ambroisie d'immortalité », sur la nécessité de cultiver une compassion authentique pour tous les animaux.

On comprendra ainsi que, selon les enseignements du Bouddha, il n'est pas nécessaire de réprimer par la volonté son attirance pour la viande, mais au contraire de retourner à la bonté naturelle du cœur pour qu'y renaisse une juste sensibilité à la souffrance des autres, telle que l'idée même de nuire aux bêtes en les exploitant et en s'en nourrissant disparaîtra spontanément.


Vous pouvez aussi visiter la page facebook : les larmes du bodhisattva qui publie de nombreux témoignages et enseignements de maîtres bouddhistes sur ce sujet.

Vous pouvez aussi voir l'article sur le végétarisme dans ce blog, en cliquant ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire