lundi 28 octobre 2013

Comment développer l'Esprit d'Eveil ou Bodhicitta ? N°3 : La transformation de l’esprit en huit versets de Guéshé Langri Thangpa

Qu'est-ce que la bodhicitta ?

Le bodhicitta ou esprit d'Éveil (bodhi : éveil ; citta : cœur-esprit) est l'aspiration et l'engagement à atteindre l'Éveil afin d'y amener tous les êtres sensibles, et ainsi les libérer de la souffrance inhérente (duhkha) à l'existence cyclique (samsāra).
L'actuel Dalaï-Lama en dit : « Cet esprit d’Éveil transforme toutes les actions bénéfiques en un véritable catalyseur permettant l’émergence de la bouddhéité. […] Dans l’océan des pratiques qui mènent à la bouddhéité, le bodhicitta agit comme un raz-de-marée».

Comment développer l'esprit d'Eveil ?
Une des méthodes de développement de la bodhicitta est celle de l’égalisation et de l’échange de soi avec autrui.


1- La méthode du Dalai Lama
Voir l'article

2- La méthode de l'entraînement de l'esprit en sept points de Guéshé Chékawa
Voir l'article


3- La méthode de la transformation de l’esprit en huit versets de Guéshé Langri Thangpa

Le texte

Déterminé à obtenir le plus grand bienfait possible

Grâce à tous les êtres qui sont plus précieux 
Que le joyau qui exauce les souhaits, 
Je les considérerai comme les plus chers à tout instant.

En compagnie d’autrui, je me considérerai toujours

Comme le plus bas de tous 
Et, du fond du cœur, 
Je tiendrai les autres pour chers et suprêmes. 

Vigilant, dès qu’une émotion perturbatrice (1) s’élève 

Dans mon esprit, 
Mettant en danger les autres et moi-même, 
Je l’affronterai et m’en détournerai sans tarder.


Quand je vois des êtres d’un naturel méchant, 
Accablés par de violentes négativités et d’intenses souffrances, 
Je chérirai ces êtres rares 
Comme si j’avais trouvé un trésor précieux.

Si, par jalousie, d’autres me maltraitent, par des injures, 

Des insultes et autres malveillances, 
J’accepterai la défaite 
Et leur offrirai la victoire. 

Quand celui à qui j’ai fait du bien

Et en qui j’ai placé tous mes espoirs 
Me blesse cruellement,
Je verrai en lui mon saint maître.

En bref, directement et indirectement, 

J’offrirai tout bienfait et tout bonheur à tous les êtres mes mères. 
En secret, je prendrai sur moi 
Leurs actions nuisibles et leurs souffrances.

Sans être contaminé par les souillures 
Des conceptions erronées des huit préoccupations mondaines (2),
Puissè-je, en percevant que tous les phénomènes sont illusoires, 
Etre affranchi de l’asservissement de l’attachement.

Notes et Traduction

(1). Ignorance, attachement, colère, jalousie, orgueil, paresse, etc.
(2). L’espoir du plaisir et la crainte du déplaisir ou de la souffrance.
L’espoir du gain et la peur de la perte.
L’espoir de la bonne réputation et la crainte de la disgrâce.
L’espoir des éloges et la crainte du blâme et des critiques.

Traduction française : Eléa Redel et Anila Wangmo - octobre 2006, pour le Livre de Prières de la FPMT, vol. 1.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire