lundi 30 septembre 2013

Science & Bouddhisme / Dissiper les propriétés intrinsèques et l'existence intrinsèque par Michel Bitbol

Votre Sainteté, c'est une joie et un honneur d'être ici et de vous parler de la philosophie de la mécanique quantique, même si c'est un vrai défi pour moi parce que je sais que vous en savez beaucoup à ce sujet. Le défi sera de creuser dans la philosophie de la mécanique quantique et de comprendre quelque chose de très important sur la différence entre la physique classique et la physique quantique. Vous savez que la physique classique pouvait fonctionner en supposant que les corps avait une existence intrinsèque, et des propriétés intrinsèques comme la masse, ou étendue, et ainsi de suite. Mais en physique quantique, cette idée que les corps ont une existence intrinsèque et que les propriétés sont intrinsèquement attribuées aux particules devient un défi. Cela devient très difficile à soutenir en mécanique quantique, même si certains physiciens sont encore très désireux de garder cette ancienne idée, cette ancienne idée absolutiste de la physique classique. Et ils rencontrent tellement de difficultés que quelquefois ils renoncent. Alors ici je vais insister sur ceci, sur la critique de l'idée d'existence intrinsèque des corps, et sur l'idée qu'ils ont des propriétés intrinsèques.

Pour lire la suite, cliquez ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire