lundi 21 janvier 2013

Les 4 accords toltèques et le bouddhisme : 2ème accord

Voie Eveillée du Coeur a récemment lu le livre "Les 4 accords toltèques" de Don Miguel Ruiz aux Editions Jouvence (poche), et a été frappée par la proximité avec la vision bouddhiste.

Voici les rapprochements trouvés :
(Nb: nous nous appuyons sur le résumé des 4 accords toltèques fait par le site "se changer soi")


Deuxième accord Toltèque : Quoi qu'il arrive, n'en faites pas une affaire personnelle


Quoi que l'on nous dise comme jugement, cela ne peut nous toucher que si nous y donnons notre accord. Nous pouvons très bien avoir l'accord de ne pas en tenir compte, donc, s'il s'agit de poison, de ne pas nous laisser atteindre. Si les autres sont programmés, conditionnés, à nous juger, ce n'est pas notre problème. Ne pas entrer dans le piège, cela peut protéger de l'enfer. Idem quand nous jugeons, nous ne faisons que projeter notre réalité sur les autres; surtout quand nous cherchons à avoir raison. Le jugement ne concerne que celui qui juge, pas celui qui est jugé. C'est la peur qui va être à la source du jugement et de tous les ressentis que le jugement peut entraîner. En nous libérant de la peur, on se libère de toutes les autres émotions négatives qu'elle entraine ainsi que du jugement et des difficultés qu'elle entraîne dans la relation.
Pour se libérer de la peur, le chemin est de se connaître et de s'aimer soi-même pour être immunisé, serein et heureux. Les jugements sur nous-même, engendrés par des croyances obsolètes, peuvent nous piéger également, surtout lorsque plusieurs croyances contradictoires nous conduisent vers le conflit intérieur. D'où la nécessité de revoir une à une toutes nos croyances.
La plupart des gens ne pratiquent pas ce deuxième accord, et s'entraînent les uns les autres dans le cercle vicieux des jugements, des conflits et des mensonges, au point d'en perdre la cohérence intérieure en se mentant à soi-même pour sauver la face, et s'enfoncer dans des situations inextricables. Pratiquer le deuxième accord rend libre.



Le point de vue bouddhiste sur  le second accord toltèque

La saisie du soi

La saisie du soi ou croire qu'il y a un "je" permanent et autonome est la source de l'ignorance, donc la source des afflictions que l'on peut résumé en désir-attachement et aversion. Ici la saisie du soi est la cause de notre souffrance et de nos réactions d'aversion, colère, haine ... à tout ce qui nous semble être un jugement de la part des autres.

Dans le bouddhisme, c'est en réalisant la vacuité, c'est à dire le vide d'existence propre de soi, des autres et de tous les phénomènes, que l'on sera libre. 
Etre libre, signifie libre des 3 poisons qui gouvernent notre vie et conduisent à la souffrance, alors on atteint l'état de nirvana : l'extinction des afflictions et des compréhensions erronées.

Donc si l'on a cette compréhension intellectuelle puis directe de la vacuité (c'est à dire qu'on a l'expérience directe de la vacuité), alors on saura qui on est véritablement et qui sont les autres et les phénomènes  alors il n'y aura plus "accord" au sens toltèque, car la domestication se sera volatilisée : on verra les êtres et les choses telles qu'elles sont et non plus telles qu'on croit qu'elles sont. Le samsara n'aura plus de prise sur nous, puisqu'il sera vu tel qu'il est : vide d'existence propre.

Pour en savoir plus sur la vacuité, cliquez ici.

L'écoute profonde
L'écoute profonde est aussi une manière de voir notre souffrance que nous croyons provoquée par les autres. Par cette méthode, nous pouvons voir nos croyances ou vues erronées sur nous même et les autres et ainsi dénouer tous ces noeuds qui nous emprisonnent.
Enseignements sur l'écoute profonde : Embrasser sa colère 

L'orgueil
Dans le bouddhisme, il y a 3 types d'orgueil qu'il est très intéressant d'observer en soi :
le complexe d'infériorité, le complexe de supériorité et .... le complexe d'égalité ! En nous nous libérant de ces 3 complexes, nous devenons libre du jugement, de la comparaison envers les autres et envers nous mêmes. L'authenticité et l'humilité seront alors solides, et nous ne seront plus comme la feuille qui tremble à la moindre brise.


Dans un prochain message, nous vous parlerons du 3ème accord toltèque.
Pour lire un résumé du livre "Les 4 accords toltèques" de Don Miguel Ruiz, cliquez ici.
Pour vous procurer le livre, cliquez ici.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire